Foire Aux Questions

Tout Savoir !

Bienvenue sur la page F.A.Q. de mon site internet. Je comprends que débuter une thérapie ou consulter une psychologue peut susciter de nombreuses questions. Cette section a été créée pour répondre aux interrogations les plus courantes que vous pourriez avoir. Que vous cherchiez à en savoir plus sur le déroulement des séances, les tarifs, ou les approches thérapeutiques utilisées, j’espére que vous trouverez ici des réponses claires et rassurantes. Si vous avez des questions supplémentaires ou souhaitez prendre rendez-vous, n’hésitez pas à me contacter directement. Je suis là pour vous accompagner vers votre bien-être mental et émotionnel.

Je consulte en 2 lieux distincts :

Les séances durent environ 60 minutes et sont généralement espacées en fonction de l’intensité de votre problématique. Face à de lourdes angoisses, il vous sera recommandé de réaliser 1 séance par semaine pendant le premier mois afin d’apaiser au plus vite votre souffrance et de réaliser le plus gros du travail.

Un suivi efficace est généralement réalisé avec des séances espacées de 15 jours à 3 semaines, délai au-delà duquel le cerveau perd un peu de sa disponibilité sur le traitement des problématiques visées. Ne vous inquiétez pas, quel que soit votre rythme, chaque séance vous apportera son lot d’avancement et de conseils que vous pourrez tester à votre allure dans votre quotidien.

La régularité des séances est revisitée en fonction de vos besoins et avancées, (ainsi que de nos disponibilités respectives).

J’ai également créé des plages de consultations plus larges (de 1h30 et de 2h) suite à une demande en augmentation. En effet, lors des séances 2,3 et 4, il est parfois souhaitable de prendre des séances plus longues car il s’agit d’un temps dédié à l’expression de toutes vos souffrances actuelles et à votre anamnèse. Il est donc pratique de pouvoir “regrouper” ce temps de première phase dans le traitement de votre problématique.

Vous pouvez bien évidemment interrompre l’accompagnement lorsque vous le désirez.

Voici quelques éléments qui peuvent influencer la durée et la fréquence des séances thérapeutiques :

En fin de compte, la décision sur la durée et la fréquence des séances thérapeutiques devrait être prise en consultation avec votre thérapeute, en tenant compte de vos besoins individuels et de votre situation spécifique.

D’ici le dernier trimestre 2024, je serai inscrite sur la liste des psychologues participant au protocole gouvernemental “MonPsy.fr” qui vous permettra d’accéder à des séances de 30 minutes remboursées par la sécurité sociale. Notez qu’il vous faudra impérativement une prescription de votre médecin traitant pour pouvoir prétendre à ce dispositif.

Pour les autres séances, je fournis des factures sur demande, car aujourd’hui, bon nombre de mutuelles participent à la prise en charge des psychothérapies. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle pour savoir le nombre de séances qu’elle peut vous rembourser.

Trois modes de paiments sont acceptés : Chèque, espèces et virement bancaires – (ni paypal, ni paylib).

En cas de maladie ou d’empêchement exceptionnel, votre séance pourra évidemment être reportée. Néanmoins, les praticiens de santé ont fait remonté depuis plus de 2 ans une tendance fâcheuse de la part des utilsateurs, celle de reports intempestifs de séances, ou d’annulation dans les 24h, ou d’absence au RDV, ce qui ne peut être une façon harmonieuse de travailler de nos jours.

Si 1 à 2 séances peuvent être acceptées à cause d’empêchement majeur, les praticiens engagent leur temps et leurs connaissances pour votre mieux-être. Il doit vous tenir à cœur de respecter en retour leur emploi du temps et de veiller à perturber le moins possible le suivi de votre santé. Un RDV annulé dans les 24h est un créneau de consultation perdu pour votre praticien. Le respect et la bienveillance se veulent réciproques pour offrir à chacun un espace de développement sain et constructif.

Votre praticien pourrait à tout moment décider de bloquer la prise de rdv sur Doctolib (le site le faisant automatiquement après 3 rdv non honorés, et transmet la liste des patients peu respectueux de leurs rdv à l’annuaire national de tous les praticiens de santé afin de faire évoluer les mentalités dans le bon sens).

L’utilisation de l’écran comme interface en thérapie peut susciter des inquiétudes initiales concernant la qualité du contact. Cependant, de nombreuses recherches et expériences cliniques ont montré que ces préoccupations sont souvent rapidement dissipées une fois que les participants se concentrent sur la problématique à traiter. La pandémie de COVID-19 a joué un rôle majeur dans l’expansion de l’utilisation des outils numériques pour la prestation de soins de santé mentale. Cette transition a été largement documentée, avec de nombreuses études et publications attestant de l’efficacité des thérapies en ligne.

Des organismes tels que la Société Internationale pour la Santé Mentale en Ligne (ISMHO) ont mené des recherches approfondies et ont constaté que les thérapies en ligne peuvent être tout aussi efficaces que les thérapies en personne pour de nombreux problèmes de santé mentale. En France, la téléconsultation est désormais reconnue comme un moyen novateur de faciliter l’accès aux soins de santé pour tous les citoyens, indépendamment de leur emplacement géographique, comme le souligne le site web de l’Assurance Maladie (ameli.fr).

Par ailleurs, la possibilité de communiquer par messagerie entre les séances permet de maintenir une relation continue entre le thérapeute et le patient, ce qui peut renforcer l’efficacité de la thérapie en fournissant un soutien et un suivi continus. En somme, bien que les séances en ligne puissent initialement susciter des appréhensions, de nombreuses preuves soutiennent leur efficacité et leur utilité, surtout dans un contexte où l’accès aux soins de santé mentale est essentiel.

La consultation à distance vous permet d’obtenir un rendez-vous et une prise en charge plus rapide, avec des propositions de créneaux plus larges et variés. Elle facilite le conseil, et les avis mêmes brefs.

Elle évite les déplacements ce qui est utile pour ceux dont les horaires de travail sont décalés, ceux dont l’emploi du temps est chargé, ou ceux qui vivent loin d’un lieu de soin.

Elles sont facilitatrices pour les personnes introverties ou timides, les personnes atteintes physiquement (maladie, handicap), les personnes phobiques (sociale, scolaire, agoraphobie…).

Le sérieux et la compétence du thérapeute sont des éléments cruciaux à considérer lors du choix d’un professionnel de la santé mentale. Le parcours, l’expérience et les qualifications du thérapeute peuvent fournir des indications importantes sur leur crédibilité et leur capacité à fournir un traitement efficace.

Cependant, comme vous l’avez souligné, un critère tout aussi important, voire plus, est l’alliance thérapeutique entre le thérapeute et le client. Cette alliance se réfère à la qualité de la relation et de la collaboration entre les deux parties, et elle a été démontrée comme étant un facteur essentiel dans le succès de la thérapie. Se sentir à l’aise et en confiance avec son thérapeute est crucial pour établir une alliance thérapeutique solide.

Le bouche-à-oreille et les avis des autres bénéficiaires peuvent certainement être utiles pour obtenir des recommandations, mais il est également important de faire confiance à votre propre ressenti lors des premiers échanges avec un thérapeute. Si vous vous sentez à l’aise et en confiance, cela peut être un indicateur prometteur de la qualité de la relation thérapeutique.

En fin de compte, le choix d’un thérapeute devrait être une décision réfléchie basée à la fois sur des informations objectives telles que le parcours et l’expérience du thérapeute, ainsi que sur votre propre intuition et confort lors des interactions initiales.

La thérapie et le coaching sont deux approches distinctes, bien que complémentaires, qui visent à aider les individus à atteindre leurs objectifs de manière différente en fonction de leurs besoins et de leur état de santé mentale.

La thérapie est généralement destinée aux personnes en état de souffrance psychologique, qu’il s’agisse de troubles mentaux diagnostiqués, de difficultés émotionnelles, de traumatismes passés ou de tout autre aspect de la santé mentale nécessitant une intervention clinique. La thérapie vise à explorer les racines des problèmes, à prendre conscience des schémas de pensée et de comportement néfastes, et à travailler à les résoudre ou à les transformer afin de favoriser le bien-être mental et émotionnel.

En revanche, le coaching s’adresse souvent à des personnes qui disposent déjà d’une bonne santé mentale et qui cherchent à améliorer certains aspects de leur vie ou à atteindre des objectifs spécifiques. Le coaching se concentre généralement sur le développement personnel, professionnel ou relationnel, en aidant la personne à clarifier ses objectifs, à identifier ses ressources et à élaborer un plan d’action pour les atteindre.

Bien que la thérapie et le coaching aient des objectifs différents, ils partagent tous deux une démarche de changement et d’autonomisation. Dans les deux cas, la personne acquiert de nouveaux outils, compétences et perspectives qui lui permettent de mieux gérer sa vie et d’atteindre ses objectifs. En fin de compte, le choix entre la thérapie et le coaching dépend des besoins spécifiques de chaque individu et de la nature de leurs défis personnels.

Le thérapeute intégratif adopte une approche holistique et flexible en combinant différentes stratégies thérapeutiques provenant de divers courants de la psychothérapie. Cette approche vise à offrir un traitement adapté et personnalisé en utilisant les outils les plus efficaces pour répondre aux besoins spécifiques de chaque individu et de sa problématique.

En s’appuyant sur une variété de perspectives théoriques et de techniques pratiques, telles que les thérapies comportementales et cognitives, les psychothérapies analytiques, les approches humanistes comme l’hypnose ou la PNL (Programmation Neuro-Linguistique), ainsi que les psychothérapies systémiques familiales et de couple, le thérapeute intégratif dispose d’un large éventail d’options pour aider ses clients.

La formation du thérapeute intégratif comprend souvent l’étude et la pratique de multiples approches thérapeutiques, ce qui lui permet d’adapter son intervention en fonction des besoins spécifiques de chaque personne. Cette flexibilité et cette capacité à combiner différentes techniques thérapeutiques permettent au thérapeute intégratif d’offrir un traitement individualisé et efficace, tout en tenant compte de la complexité et de la diversité des problématiques psychologiques rencontrées par ses clients.

En fin de compte, l’approche intégrative en psychothérapie vise à maximiser les chances de succès en offrant une thérapie sur mesure, qui prend en compte la singularité de chaque individu et de sa situation.

Le terme TCCE peut en effet faire référence aux Thérapies Comportementales, Cognitives et Emotionnelles. Cette désignation englobe une approche thérapeutique qui intègre des éléments des thérapies comportementales, cognitives et émotionnelles pour traiter une gamme de troubles psychologiques.

Les Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC) sont des approches basées sur l’idée que les pensées, les émotions et les comportements sont interconnectés et influencent mutuellement le bien-être psychologique. Les TCC se concentrent sur l’identification et la modification des pensées et des comportements problématiques afin de favoriser des changements positifs dans les émotions et les symptômes.

Les Thérapies Émotionnelles, d’autre part, se concentrent spécifiquement sur la régulation des émotions et la gestion du stress. Elles peuvent inclure des techniques telles que la régulation émotionnelle, la pleine conscience et la réduction du stress.

En combinant ces approches, les TCCE visent à fournir un traitement complet qui aborde à la fois les aspects cognitifs, comportementaux et émotionnels des troubles psychologiques. Cela permet de répondre de manière plus globale aux besoins des individus et de favoriser des résultats thérapeutiques positifs.